Coups de Cœur pour les enfants

Géraldine Maincent et Héloïse Solt

La belle au bois ronflant

« Tout le monde connaît l’histoire de la Belle au bois dormant. Tout le monde sait que la princesse a dormi cent ans avant d’être réveillée par le Prince charmant. Qu’ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants. Mais que s’est-il passé entre-temps ?… »

Avis de Jeannette : Le conte traditionnel de « La belle au bois dormant » est modernisé … on y retrouve le prince, non pas sur son cheval blanc, mais à trottinette et accompagné de son téléphone portable … Les illustrations sont modernes, pleines de couleurs voyantes et reprennent les éléments de la vie actuelle. A lire ! Fou rire assuré !

© , Père Castor, 2021

Christelle Dabos

La Passe Miroir

Il y a bien longtemps, l’ancien monde a volé en éclats, détruit par un mystérieux cataclysme nommé la Déchirure. Il ne subsiste désormais que des îles (appelées « Arches ») flottantes dans les cieux. Sur chaque Arche règne un « Esprit de famille », un puissant être immortel qui est l’ancêtre commun des habitants de l’arche et qui leur a transmis une partie de ses pouvoirs.

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel. Une héroïne inoubliable, un univers riche et foisonnant, une intrigue implacable.

Avis de Luisa : Voilà une saga qui nous fait vibrer du début à la fin. Le voyage d’Ophélie est palpitant et plein d’aventure … On aime ce monde bercé d’illusion qui nous donne le vertige d’un tome à l’autre… 

© , Gallimard Jeunesse, 2013-2019

Laetitia Colombani et Clémence Pollet

Les victorieuses ou le palais de Blanche

« La première fois qu’elle est entrée au Palais, Sumeya s’est sentie toute petite. Il est grand comme une forteresse ! Il y a le foyer avec son piano à queue, la bibliothèque, la salle de gymnastique, la buanderie qui sent bon le propre et le frais, les cuisines aménagées pour préparer à manger, une immense salle de réception où se tient chaque année le repas de Noël… Et des centaines de chambres pour les femmes qui vivent là. »
Du haut de ses cinq ans, Sumeya, arrivée depuis peu avec sa maman au Palais de la Femme, découvre l’histoire de Blanche, grâce à qui cet immense refuge pour les femmes a vu le jour, au siècle dernier. Au portrait de cette femme de convictions et de combats, libre et rebelle, se mêlent l’émotion et les envies de cette petite fille d’aujourd’hui. Sumeya aussi, un jour, aimerait faire quelque chose pour les autres…

Avis de Jeannette : Sumeya, fille africaine, immigrante, se retrouve dans le fameux bâtiment créé au siècle dernier par Blanche Peyron (1867-1933). Cette dernière qui est rebelle, têtue, libre, travaille sans relâche pour changer l’avenir d’autres femmes sans-abri.

L’album est adapté d’un roman « Les victorieuses ».

Une belle histoire à mettre dans les mains des petits et leurs parents.

« Chaque geste compte. La solidarité, cela veut dire qu’on pense aux autres, pas juste à soi. »

© , Grasset-Jeunesse, 2021