Coups de Cœur pour les enfants

Mr Tan, Diane Le Feyer

Mortelle Adèle et la galaxie des Bizarres

« La Galaxie est dirigée par les enfants depuis que les parents en ont été bannis. Mortelle Adèle, cheffe rebelle aux commandes de son vaisseau spatial, fait face à une nouvelle menace : l’impératrice Jade, armée d’un laser paillettiseur, veut soumettre toutes les planètes afin que les enfants lui obéissent. Mortelle Adèle doit sauver la Galaxie et tous les bizarres qui l’habitent. »

Avis de Jeannette : le phénomène d’Adèle continu…Pour ceux qui ne connaissent pas Adèle, c’est une fille rebelle qui n’aime personne et qui fait des bêtises.  De nombreux gags parleront aux lecteurs petits et grands ..

Cette fois-ci, Adèle doit lutter contre Jade. Le livre fait écho à la saga « Star Wars ».

©, Tourbillon, 2020

Lylian, Drouin, Lorien

Les Géants. Siegfried

La nouvelle série à la médiathèque « Jean d’Omesson » pour les enfants et les adolescents : Les Géants

« Originaires des quatre coins de la planète, sept enfants dotés de capacités naturelles hors normes, sont attirés par une force étrange. Répondant à cet appel, ils découvrent des créatures gigantesques et assistent à leurs réveils. Au contact de ces géants, les enfants comprennent que leurs dons sont liés à ces créatures et que leurs éveils ne sont pas dû au hasard. »

Dans le tome 2, « Les Géants. Siegfried » : « Fils unique de diplomates allemands, handicapé de naissance et contraint à l’usage d’un fauteuil roulant pour se déplacer, Siegfried possède un lien très fort avec l’eau. Ce garçon au caractère bien trempé passe le plus clair de son temps dans la piscine ultra sécurisée de sa maison quand il ne navigue pas dans les eaux plus sombres du darknet. Et si la rencontre avec son géant permettait à Siegfried de retrouver l’aisance de ses mouvements et de se libérer enfin de sa cage dorée ?

Avis de Jeannette : Dans ce deuxième tome (sur six, série en cours), nous découvrons un nouvel enfant – Siegfried et un nouveau géant – Adryel qui essaient d’empêcher la destruction de la Terre par le méchant professeur Crossland.

Une belle série de bande dessinée qui mêle l’aventure et le fantastique. Dans chaque tome, nous découvrons un nouveau géant et l’enfant associé. Les planches sont vives autant dans les illustrations que dans le texte.

©, Glénat, 2020

Paula Jacques

Blue Pearl 

« 1860. Lizzie vit avec sa mère, esclave dans une plantation de coton au sud de la Virginie. Cuisinière des propriétaires, la situation d’Abigail leur assure une vie plus enviable que celle des esclaves des champs. Pour les 10 ans de sa fille, Abigail lui fabrique une superbe poupée noire en tissus. Mais Laura-May, la fille des maîtres, folle de jalousie, se jette dessus et lui arrache un bras. La menace d’une guerre entre le nord et le sud des États-Unis plane… »

Avis de Jeannette : Une femme âgée, Eliza raconte ses souvenirs, suite à la retrouvaille de sa poupée d’enfance, liés à l’esclavage au XIX siècle, aux Etats-Unis.

L’histoire est bouleversante, violente par rapport aux conditions de vie dans les plantations de grands maitres.  Elle nous rappelle une période qui n’est pas très éloignée de l’histoire moderne : ségrégation, dépendance, soumission, envie d’être libre, etc.

Le livre est sélectionné dans « Le petit lu » (sélection d’ouvrages pour la jeunesse choisie par un comité de lecture composé de bibliothécaires et de libraires).

A partir de 13 ans.

Attention aux propos violents (violence, viol, mort)

©, Gallimard jeunesse, 2020

Marc Levy, Fred Bernard

Le petit voleur d’ombres. Le terrible incident

La suite du petit voleur d’ombres de Marc Levy et Fred Bernard.

« L’élection du délégué de la classe bat son plein, mais le Petit Voleur d’ombres a d’autres préoccupations en tête : que va-t-il faire de son super-pouvoir ?
Lorsqu’une effroyable explosion enflamme la remise du gardien de l’école, son ombre appelle notre héros au secours ! »

Avis de Jeannette : Avec beaucoup de douceur, Marc Levy touche les questionnements des enfants sur les sujets principaux : amitié, divorce des parents, espoir, solitude, etc.

« Mes plus beaux souvenirs étaient devant moi et que c’était une chance merveilleuse » (p.81)

A partir de 8 ans.

©, Robert Laffont, 2020